Direction Générale de Transition

Comment les directions générales préparent 2014 et 2015 ?

 

Les menaces qui pèsent sur les entreprises et sur leurs dirigeants n’ont jamais été aussi nombreuses : La crise des états souverains, leur niveau d’endettement, l’avenir de l’Euro, les incertitudes qui pèsent sur l’économie, le crédit qui sera plus rare et plus cher, la volatilité des taux de change, les risques qui affectent les coûts des matières premières et de l’énergie mais aussi les risques politiques dans certains pays qui conditionnent les approvisionnements, les changements annoncés de la fiscalité, les risques écologiques, etc…
Jamais l’avenir n’a été aussi sombre pour les dirigeants !
Jamais les entreprises n’ont eu aussi peu de visibilité !
Jamais il n’a été aussi difficile de construire des business plans ou des budgets tant les incertitudes sont nombreuses ! Notamment pour les entreprises qui vivent ou dépendent de la commande publique…
Et pourtant chaque semaine nous rencontrons des dirigeants et des investisseurs qui anticipent, qui s’organisent et qui se préparent à saisir des opportunités. Malgré la crise. Mais aussi grâce à la crise…

 

Comment se préparent-ils ? Que nous demandent-ils ?

Disposer de comptes clairs et fiables, recalculer des points morts, travailler à plus de variabilisation des coûts fixes et des frais variables (sous-traitance), modéliser les marges, former les salariés à plus de polyvalence entre les équipes de production ou de support logistique …Voilà comment les entreprises se préparent…

 

Small is beautiful ?

Pas seulement. Ce travail d’ajustement permanent des structures est également effectué dans les grands groupes. Les PME/PMI n’ont pas le monopole ni de la flexibilité ni de la polyvalence…

Souvent dépendantes de quelques gros clients ou donneurs d’ordres, les PME/PMI travaillent aussi à l’analyse de leur valeur ajoutée, à l’identification de leurs avantages compétitifs par rapport à leurs concurrents (pour peu qu’elles aient fait l’effort de les répertorier et de les avoir chiffré). Partant du principe qu’on ne peut être bon sur tous les produits ni sur tous les segments de clientèle, il faut parfois faire des choix …Si possible structurants…

 

Tout faire soi-même n’est peut-être pas la solution ? Attention au combat de trop !

L’année 2013 et les suivantes sonneront-t-elle le glas de l’hyper dirigeant ? Celui qui s’investit sur tous les fronts à la fois ; qui mène lui-même tous les combats et meurt ou fait mourir (à petit feu) d’épuisement son entourage et ses équipes. Vive le dirigeant qui sait prendre du recul, qui sait se projeter vers l’avenir en termes d’activités, d’organisation, d’investissements, d’opérations de croissance externe …
Même avec 0,5 % ou 1 % de croissance dans la zone Euro en 2013 et suivants, il y aura  toujours des vainqueurs et des vaincus …Les vaincus pouvant devenir des alliés, des partenaires voire des cibles à racheter…Les entreprises qui tireront leur épingle du jeu sont celles qui auront la meilleure articulation entre le court terme et le long terme.

 

Résister c’est agir …Préparer l’avenir c’est mieux …Se poser les bonnes questions…  Agir avec méthode …

L’articulation entre le court terme et le long terme est le sujet qui intéressera les dirigeants des entreprises et leurs actionnaires au cours des prochains mois. Comment rendre l’entreprise toujours plus flexible pour résister à la crise mais aussi sélectionner et saisir rapidement les opportunités quand elles se présenteront ? Quel style de management insuffler à ses équipes ? Comment les responsabiliser sur le court et le moyen terme ? Où et comment rester vigilant ?

Au-delà de l’optimisation du BFR, de la diversification des sources de financement et du pilotage plus détaillé des marges qui restent pour les dirigeants des sujets d’actualité, voire de survie à très court terme, nous avons développé à l’occasion de nos derniers diagnostics opérationnels et financiers (Independant Business Reviews) toute une nouvelle batterie d’indicateurs. Autant de questions QUI TUENT ou qui font RENAÎTRE, c’est selon !

 

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur les missions de Direction Générale de Transition ?  Rencontrer nos équipes ? Connaître nos profils ?
Contactez David BRAULT par mail à david.brault@objective-cash.com ou par téléphone au 06 07 78 70 87.
flecheG Consultez aussi nos propositions de missions dans notre rubrique « Espace Candidats »

 

Vous êtes sur le point de choisir un Directeur Général de Transition ? Quelles questions lui poser ?
flecheG Consultez notre rubrique « Bien choisir son Manager de Transition » : Les 12 questions à se poser avant de choisir votre Manager de Transition

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos clients ? Pourquoi les clients ne nous appellent pas plus tôt ?
flecheG Rendez-vous à notre rubrique « Nos clients » ; Le long chemin qui mène au management de transition …

 

Vous souhaitez plus d’informations sur nos missions à l’international ?
Savoir sur quelles problématiques et dans quels pays nos clients nous demandent d’intervenir ?
flecheG Consultez notre rubrique « Missions à l’international »